Au Val de Chézine

En solo à Nantes, je suis allé faire un tour en vélo au bord de la Chézine (rivière qui se jette dans la Loire à Nantes, près de chez nous). Elle est vraiment très très basse, et il y a même des bras qui sont morts et à sec, où désormais l’eau stagne. C’est flippant cette sècheresse, comme dans la forêt de Carnoët en Bretagne où les fougères sont cramées, les rus à sec et la rivière principale, le Frout, est devenue un ruisseau.

Mais ça reste joli et bien vert pour le moment, c’est déjà ça. C’était bien rafraichissant de rouler sous le couvert des arbres et des sous-bois.

Ce soir, une fois n’est pas coutume, j’ai profité du coucher de soleil depuis le balcon avec une belle « golden hour » très estivale.

Mercredi prochain, je retourne à Clohars, et cette fois pour « de bon », pour les vacances quoi !!! ^^

J'aime 3

1 commentaire

  • La secheresse est flippante, oui, c’est encore pire quand le feu est mis volontairement en foret. Avec mon mari, dernièrement, on a été en foret et on a vu plusieurs bagnoles de flics qui coursaient un pyromane. Ce taré déversait des ordures dans les bois pour ensuite y mettre le feu ! Il a été chopé, bien fait !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:sourire: 
:clindoeil: 
:huhu: 
:bisou: 
:amitie: 
:mainbouche: 
:rire: 
:gene: 
:triste: 
:vomir: 
:huhuchat: 
:horreur: 
:chatlove: 
:coeur: 
:doigt: 
:merde: 
:ok: 
:narval: 
:mitochondrie: 
:croa: